Patrimoine en Haut-Sornin
Vous êtes ici : Accueil > Géographie

 

 

Similitude du sol du Haut Mussy

Nous avons relaté qu'en Haut-Sornin, la dureté du sol ne laissa la possibilité de modification du relief qu'à la seule érosion. C’est la similitude du sol en direction du Nord, en suivant le cours du ruisseau Mussy, qui explique le relief particulier de ce haut plateau appelé Haut-Mussy ou plus communément le Haut de Chauffailles

L’homogénéité des microgranulites du sous-sol que leur dureté a rendu rebelles à l’érosion n’a pas permis au ruisseau Mussy d’orienter son cours dans un sens plutôt que dans un autre. Il en est résulté un plateau élevé, de 550 à 600 mètres d’altitude, où pointent, au hasard, des sommets indépendants et sensiblement de même altitude.

Ce plateau, ainsi que le ruisseau Mussy, buttent sur l‘ensemble porphyrique de Dun (723 m) et Dunet (739 m). Nous représentons ci-dessous (photo 1) l'implantation géographique du Haut Mussy, dont nous allons détailler le relief.


photo 1

• au Nord-Est, dans la vallée du Sornin, une falaise se dresse entre le plateau du Haut-Mussy et la rive gauche du Sornin : la dénivelée entre le col de la Cépée et le fond de vallée où coule le Sornin est de 100 mètres ;
• au Sud-Ouest, une falaise identique délimite le plateau du Haut-Sornin et la rive droite du ruisseau le Botoret : la dénivelée entre le hameau des Trèves en Azolette ou le village de Saint Germain la Montagne et le fond de vallée où coule le Botoret est aussi de 100 mètres ;
• au Nord, le plateau vient buter contre les sommets de Dun et Dunet, dominant de 400 mètres les coteaux de La Clayette et les herbages du Lias Charolais.
Le Mussy, dont le cours s'est orienté à l’ouest par la vallée de Chauffailles plutôt qu’à l’est par la vallée de Saint Racho, couverte de forêts, a entraîné pour celle-ci une attente d'un millénaire pour bénéficier d'une voie terrestre ;
• au Sud, du coté opposé à Dun, nous avons la plus vieille paroisse, Azolette, implantée au XIIè siècle, en limite du plateau du Mussy.

Actuellement, au cœur de ce plateau, il y a, d'un côté St Clément-de-Vers (69), St Germain-la-Montagne (42) puis le haut de Chauffailles (71). Le point de convergence (en rouge dans la photo 1, à l'intérieur d'un triangle et en bleu dans la photo 2, en noir dans la photo 3) des limites entre ces trois communes est signalé par un panneau dans le ruisseau du Mussy et constitue un triangle dont chaque côté est dans un département différent : 42/69/71 (triangle infernal : photos 2 et 3) dépendant de quatre communautés de communes : Chauffailles et la Clayette pour le 71, Belmont-de-la-Loire pour le 42 et Monsols pour le 69, et de deux régions différentes : Rhône-Alpes (42 et 69) et Bourgogne (71).


photo 2


photo 3

Ceci explique les difficultés inhérentes à ces trois communes situées en limite de leurs départements respectifs car aucune administration ne se sent réellement responsable de ce pays, compte-tenu de la diversité des interlocuteurs administratifs ou politiques. Aussi, rien d’étonnant à ce que le Haut Mussy, portion du Haut-Sornin, soit qualifié de « triangle infernal ».

Dans la partie Histoire de ce site, nous verrons qu’un « maillon faible », à l’angle sud-ouest du plateau du Haut-Mussy, est à l’origine de la création d’Azolette, au début du XIIè siècle.

Le plateau du Haut Mussy constitue la limite occidentale du cirque du Haut-Sornin dont Propières en est le centre. Nous allons découvrir que ce cirque a constitué pendant longtemps une barrière infranchissable, véritable cul-de-sac pour l'homme.

Jean Mortamet


dernière m.a.j. : 06.03.17