Patrimoine en Haut-Sornin
Vous êtes ici : Accueil > Variétés fruitières anciennes

 

 

Variétés fruitières anciennes, patrimoine naturel ?

Inscrire les espèces et variétés fruitières anciennes comme éléments de notre patrimoine naturel peut paraître à première vue une idée saugrenue; pourtant, à y regarder de plus près, peut-être pas si saugrenue que cela…

Un triste constat :
Nous percevons au fil des années la disparition des vergers, des arbres dans les pâtures et dans les haies. Les conséquences sont sensibles : disparition de variétés de fruits locales et appauvrissement de la biodiversité, des écosystèmes, des paysages.

Des risques évidents :
Une fois les variétés de fruits locales disparues, il est impossible de les réintroduire, par définition. Il s'agit bien d'un "patrimoine vivant menacé". Déjà, en France, certaines variétés dûment identifiées il y a 100 ans sont devenues introuvables ; or, cette ressource génétique est indispensable pour les espèces de demain.

Quelques exemples de variétés anciennes localement adaptées :
Pommes : la Cusset, la Nationale, Reinette grise, Belle Fleur jaune (photo 1) …
Poires : Curé, Bon Chrétien d'hiver, Borgeate (Bargeote)…

Alors que faire ?
Il convient donc:
• d'identifier les survivants de ces arbres fruitiers,
• d'interroger nos aînés sur leur connaissance des usages, des traditions liées à ces variétés,
• de sauvegarder les variétés les plus menacées et bien adaptées aux conditions de notre pays, en les greffant,
• de faire connaître la saveur de ces fruits oubliés, aux qualités souvent supérieures à celles des fruits proposés par le grand marché, en retrouvant le plaisir de croquer des fruits frais n’ayant jamais séjourné en chambre froide, ni parcouru quantité de kilomètres.

photo 1 : Belle Fleur jaune

Belle Fleur jaune selon Wilhelm Lauche dans "Deutsche Pomologie".

Wikipédia

Lucien Clément


dernière m.a.j. : 06.03.17