Patrimoine en Haut-Sornin
Vous êtes ici : Accueil > Histoire contemporaine

 

 

Crash d'avion en 1944 à la Roche d'Ajoux (côté Chansaye)

 

1/ Rapport de la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône 69E123

Rapport 429/2 du Lieutenant MOUTON, Commandant la section

Le 17 juin 1944 à 9 h 45, le commandant de section a été prévenu par M. le sous-Préfet qu’un avion allemand s’était abattu dans les « bois d’Ajoux », à 3 km au nord de Chansaye et que l’équipage de sept hommes avait péri.
À 15h15, le Commandant de section s’est rendu sur les lieux, accompagné de M. Cartet, demeurant à Chansaye, premier témoin de l’accident qui nous a fait de cet accident, le récit suivant :
« Il était sept heures ce matin lorsque j’ai vu un puissant avion allemand passer à 50 mètres au-dessus de ma maison située à 500 mètres environ de Chansaye. Cet appareil qui semblait perdu dans un épais brouillard volait selon la direction Sud Est-Nord Ouest.
Quelques secondes après,j’ai entendu de formidables explosions et j’en ai déduit que l’avion s’était abattu dans la forêt. Abandonnant immédiatement la traite de mes vaches, je me suis rendu sur les lieux, guidé par le bruit de plusieurs détonations, je n’ai pu approcher de l’appareil tout de suite, ayant dû me protéger des balles qui fusaient dans tous les sens. Les débris informes de l’avion étaient en flammes.
Dès que j’ai pu l’atteindre, j’ai constaté que sept cadavres étaient parmi les amas de ferrailles ; l’un d’eux était déjà carbonisé, deux autres, ceux du poste de pilotage et le radio étaient recouverts entièrement et recroquevillés dans la cabine. Ne pouvant leur porter secours, je suis descendu à Poule ou j’ai prévenu M. le Maire, qui à son tour a alerté M. le Sous- préfet. »

En arrivant sur les lieux, nous avons d’abord constaté que cinq arbres ayant 40 cm de diamètre à leur base avaient été sectionnés horizontalement à 15 mètres du sol par l’avion.
Nous avons dégagé les corps et pris sur eux divers objets, documents et papiers personnels :
     - un portefeuille marron contenant des papiers personnels au nom de PFITZNER, deux billets de cinq marks, deux de un marks, un billet russe de cinq marks et un de trois marks, un billet Polonais de un zloty
     - un portefeuille noir contenant divers papiers personnels au nom de ROMMERMAN, deux billets de banque français de 1000 francs et un de 100 francs, une pièce française de un francs
     - 1 livret militaire au nom de FEINER Clémens
     - 1 livret militaire au nom de ROMMERMANN
     - 1 glace de poche
     - 1 insigne d’aviation
     - 1 étui à cigarettes avec 2 cigarettes
     - 2 trousseaux de clés
     - 1 sifflet
     - 1 chaînette en argent avec deux médailles
     - 1 chaînette en métal brun

Ces divers objets ont été remis le 18 juin à 21 h 30 de l’officier commandant le détachement allemand qui revenait de Chansaye d'où les corps des militaires ont été emportés.
Il s’agit certainement d’un avion de bombardement.
L’indicatif n’a pu être relevé sur le fuselage qui a été déchiqueté et eparpillé. La brigade de Lamure sur Azergue n’a pu se rendre sur les lieux pour procéder à l’enquête et assurer la garde de l’appareil en raison des circonstances présentes.
Il y a lieu de rappeler qu’un avion allemand s’est déjà abattu dans cette même région le 3 juin 1944 de 9 h 30. IL y a eu également sept victimes ; six seulement ont été inhumées, la septième est toujours sur les lieux de l’accident.

Archives Jean-Louis DELATTRE – Aix-en-Provence Via SLHADA – Bron

Coordonnées GPS : 46.17547, 4.46524
Latitude = 46,17547
Longitude = 4,46524
Altitude = 890 mètres.

2/ Éléments d'archives

La consultation des archives militaires allemandes nous apporte quelques informations supplémentaires.
Crash après heurt d’un obstacle suite à une erreur de pilotage.
Avion école venant de Bron, formation des radio-navigants
Liste des occupants : 7 soldats de l'armée Allemande, tous âgés de 19 à 30 ans.
• Pilote Rudolf PONITZER Ofw (Sergent Major), né le 15/02/1914
• Ingénieur navigant Ewald RÖMERMANN Uffz (Sous Officier), né le 06/01/1919
• Élève radio navigant Johann EFFERN Gefr (Soldat premiere classe), né le 14/10/1925
• Élève radio navigant Clemens FEINER Fw (Sergent chef), né le 14/11/1917
• Élève radio navigant Heinz PFITZNER Ogfr (Caporal), né le 02/06/1922
• Élève radio navigant Albert PLOGMANN Ogfr (Caporal), né le 19/11/1923
• Élève radio navigant Ernst SALEWSKI Ogfr (Caporal), né le 16/11/1924

Cimetière de Dagneux (Ain)

Tombe de 2 soldats

3/ Quelques informations sur ce type d'avion

Avion Ju86E-2.
Conçu en Allemagne par JUNKERS à la demande de la Lufthansa qui souhaitait disposer d’un bimoteur pour le transport de passagers.
Le Ju86 sera utilisé en version militaire essentiellement comme avion de reconnaissance ou comme bombardier de très haute altitude, jusqu'à 15 000 mètres.

Fiche descriptive :
Constructeur : JUNKERS (Allemagne)
Premier vol : 4 novembre 1934.
Mise en service : Printemps 1936
Nombre construit : 900
Équipage : 2
Motorisation : Moteur Junkers jumbo 205 c.
Nombre : 2
Type : moteur en ligne.
Puissance unitaire : 2600 cv.
Envergure : 22.5 metres
Longueur : 17.87 mètres.
Hauteur : 5.06 metres
Masse : à vide : 5150 kg.
avec armement : 7450 kg.
Maximale : 8200 kg.
Performances : Vitesse maxi. : 375 km/h
Plafond : 5900 mètres.
Rayon d’action : 2500 km.
Armement : 3 mitailleuses MG15 de 7.92 mm

 

 

 

 

 

 

 

Photo WIKIPEDIA

 

4/ Quelques visiteurs des lieux en 1944

André, Bernard, Albert, trois jeunes du pays en prospection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Document de Mrs Beroujon et Puzin

 

5/ Matérialisation de l'événement

Le 25 juin 2011, une stèle a été mise en place sur le site par Patrimoine en Haut Sornin.

 

 

 

dernière m.a.j. : 06.03.17